Et vous, qu'allez-vous faire après tout ce COVID ? par Carlos Burges

Qui suis-je
Catherine Le Nevez
@catherinelenevez
SOURCES CONSULTÉES:

support.google.com, support.apple.com

Auteur et références

C'était quelque chose qui avait été consciemment planifié depuis un certain temps. Il savait où il voulait aller et il savait comment le faire. Ou du moins, il pensait savoir. Et pendant ce processus, j'ai dû m'entraîner.

Peut-être que l'important dans toute cette histoire n'est pas ce que j'ai fait, mais comment j'en suis arrivé là. Le voyage a été extrêmement long et a traversé une série d'étapes difficiles.

Le plus dur, sans doute, a été de se préparer à un type de travail qui "n'existe pas".



La technologie a créé un certain nombre de nouveaux types d'emplois pour lesquels il n'existe évidemment aucune formation formelle.

Tout est nouveau, et souvent ceux d'entre nous qui s'engagent dans ces nouveaux types de travail montrent simplement la voie.

Il est essentiel de se former dans les disciplines qui, pour une raison ou une autre, convergeront vers ce nouveau type de travail. Mais comment se forme quelque chose qui n'existe pas encore ?

Cette partie est intéressante. Généralement tous les nouveaux métiers reposent sur un noyau dur qui se construit sur « ce qui se passe », mais il existe de nombreuses disciplines alternatives communes à tous.

En ce moment, par exemple, lorsque vous travaillez avec des technologies, connaître, comprendre et savoir interagir avec les méthodes de travail agiles è un plus.

La même chose se produit, dans de nombreux cas, avec les entreprises qui changent de paradigme en matière d'embauche de talents et exigent de leurs nouveaux employés qu'ils adhèrent à des codes de conduite qui exigent au moins de savoir ce que soft skills, qui sont les plus demandées et comment les appliquer en interne. un environnement de travail.



Compétences en communication, utilisation de l'empathie, gestion d'équipe, leadership... tout cela peut être pour certains un peu "fumé", commence vraiment à pénétrer très profondément dans les entreprises.

Il y a quelques jours, j'ai eu l'occasion de donner un webinaire sur le leadership et la gestion d'équipe à plus de 800 personnes pour une grande entreprise.

La plupart des questions, après l'exposé, portaient sur ce type de compétences, notamment en matière de gestion d'équipe.

Il y a un grand déficit et besoin de personnel, plus que d'experts, capable de comprendre que "le patron" est obsolète et que de plus en plus de personnes sont appelées à manager des équipes qui vont au-delà d'être de simples tyrans avec des compétences décentes en gestion d'emploi.

Et pour cela, il faut s'entraîner. Pendant toute la pandémie de COVID (et qu'est-ce qui va durer, rappelez-vous), vous avez fait du pain, amélioré vos compétences culinaires, fabriqué des milliards de choses à tuer pendant tout ce temps… mais avez-vous appris ? Avez-vous fait quelque chose dans ce sens ?

Je vous assure que l'environnement de travail est sur le point de prendre une tournure fondamentale : du coup les bureaux ont commencé à ne plus avoir de sens et le télétravail, quand c'est possible, sera la norme. Les bureaux seront plus petits, avec des « points chauds » pour des occasions spécifiques, et ceux qui sont formés pour tirer parti de ce changement de paradigme dans le format de travail auront beaucoup de progrès, mais ce n'est que le début.


Je me souviens qu'il y a plus d'un an, un cadre supérieur des ressources humaines d'une grande entreprise énergétique russe nous a donné un discours (hé, c'était une classe de maître) sur la gestion d'équipes à distance.

La partie la plus intéressante de tout ce discours n'était pas consacrée au « travail » en lui-même, mais à la façon de fédérer l'équipe, de faire travailler tout le monde ensemble dans un environnement… et ça se passe ! Mais c'était déjà le cas, et même si c'était plus ou moins l'exception à l'époque, c'est aujourd'hui la norme. 


Tout ce que vous apprenez. Une partie, bien sûr, de l'expérience, mais une grande partie de cette expérience est déjà documentée, prête à être consommée, apprise puis mise en pratique.

Dans le milieu de l'entreprise, dans les grandes entreprises, dans bon nombre de celles dans lesquelles on aimerait travailler, ce type de pratique est mis en place depuis un certain temps, et la tendance s'accélère à toute vitesse. Les données le prouvent.


C'est le bon moment pour commencer à apprendre. Pas pour étudier, mais pour apprendre.

Étudier implique seulement d'assimiler et de comprendre la partie théorique, mais il faut la mettre en pratique. Il y a beaucoup de nouveaux métiers qui vous attendent, avec une forte composante technologique d'une part oui, mais aussi avec le besoin criant d'un ensemble de compétences qui doivent être apprises, car elles ne peuvent pas être acquises sur un marché du travail .. est perverti par des fautes professionnelles généralisées.

Il y a aussi des professions qui ne fermeront jamais leurs portes. Par exemple, vous pouvez transformer vos compétences linguistiques en argent en vous consacrant à la traduction. Trouvez des entreprises intéressées par des traducteurs sur PickWriters. N'arrêtez jamais de vous améliorer et vous aurez le travail de vos rêves.


Il est temps d'apprendre. Ceux qui ne le feront pas seront laissés pour compte, dans la file d'attente que personne ne veut faire.

Charles Bourges

Content Manager ES Programming and Creative Library chez LinkedIn Learning


ajouter un commentaire de Et vous, qu'allez-vous faire après tout ce COVID ? par Carlos Burges
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.